SUPER (ou LES AVENTURES D’ÉCLAIR CRAMOISI)

Super sort en 2011 entre le 1er et le 2ème opus de la future trilogie des Kick-Ass (2010, 2013 et 2018) et il traite plus ou moins du même sujet : un gars sans pouvoir, qui met tout en oeuvre pour devenir un super-héros, et ce, sans les moyens d’un Bruce Wayne ou d’un Anthony Edward Stark ! 

Franck (Rainn Wilson, aka Dwight Schrute dans la série The Office, 2005-2013) est un trentenaire, qui n’a jamais vraiment eu de chance dans la vie : pas gâté par la nature, un boulot pas terrible, … mais une femme, qu’il a épousée et dont il est follement amoureux, sauf que cette dernière convole avec un caïd de la ville et décide de quitter Franck.

Après s’être rendu au commissariat pour déposer plainte pour vol (de sa femme), il décide d’aller dans un Comics Shop, afin de se documenter sur les super-héros et avec l’aide de la vendeuse de la boutique, Libby (Ellen Page – Tallulah (2016), Free love (2016) et X-Men : Days of the future past (2014)), il va très vite se trouver un nom et devenir un « super-héros ».

Mais combattre le crime est loin d’être simple, surtout pour un trentenaire bedonnant, qui n’a aucune connaissance en arts martiaux et aucun super pouvoir mais qui a pour seule arme : vouloir à tout prix délivrer sa dulcinée (Liv Tyler – La trilogie Le seigneur des anneaux (2001-2002-2003), L’incroyable Hulk (2008)) des griffes de ce méchant dealer : Kevin Bacon (Apollo 13 (1995), Mystic River (2003) et X-Men : le commencement (2011)).

Comme dans tout bon film de super-héros, même si notre héros n’a pas le pouvoir d’invisibilité, d’élasticité, de manipulation électrique ou encore de télékinésie, Super respecte les codes des films du genre avec la décomposition de l’histoire en plusieurs phases : l’envie de combattre le mal, la conception d’une identité secrète, l’apprentissage de techniques de combat, l’identification d’un méchant, l’élaboration d’un plan « infaillible » et le bien triomphant du mal.

Éclair Cramoisi et Cramoisette, duo survitaminé, sont drôles, déjantés et bien barrés. Sur Super, le réalisateur James Gunn (Les gardiens de la Galaxie (2014-2017)) se fait les armes et ce avec brio.

De James Gunn – Avec Rainn Wilson, Ellen Page, Liv Tyler  1h36 – Action, Comédie, Drame – 2011

Pour ne rien rater, suivez-nous sur notre page Facebook.

Une réflexion au sujet de « SUPER (ou LES AVENTURES D’ÉCLAIR CRAMOISI) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *