THE BIG LEBOWSKI ( ou BRANLEUR ET FIER DE L’ÊTRE!)

Les frères Cohen expriment, dans la plupart de leurs films une tendresse revendiquée pour les losers magnifiques : avec ce personnage du « Dude » (« le mec »), incarné par Jeff Bridges, notre duo explose les compteurs avec cet hymne à un branleur absolu embringué dans un invraisemblable micmac. « The big Lebowski « ? : définitivement « the » film des Coen brothers.
Continuer la lecture de THE BIG LEBOWSKI ( ou BRANLEUR ET FIER DE L’ÊTRE!)

FIGHT CLUB (ou LA RECETTE DU SAVON 100% BIO)

Fight Club est l’un des films les plus cultes des années 90. Il vient confirmer aussi bien un réalisateur très talentueux, David Fincher (Seven – 1995 et Gone Girl – 2004) et deux grands acteurs : Brad Pitt et Edward Norton. Fight Club avait pourtant essuyé bon nombre de critiques à sa sortie : pourquoi est-il devenu un film de référence pour notre génération ?
Continuer la lecture de FIGHT CLUB (ou LA RECETTE DU SAVON 100% BIO)

LA CITE DES ENFANTS PERDUS (ou JULES VERNE AU PAYS DE LOVECRAFT)

Si l’on ne devait juger un film que par la richesse de son univers visuel, La Cité des Enfants Perdus serait sans doute au panthéon des meilleurs films de tous les temps. S’il n’y figure pas, c’est sans doute parce que le film est avant tout le terrain des expérimentations de Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet en matière de cinéma.
Continuer la lecture de LA CITE DES ENFANTS PERDUS (ou JULES VERNE AU PAYS DE LOVECRAFT)

SNATCH (ou TOUT POUR UNE CARAVANE ROSE !)

Snatch, sorti en 2000, arrive deux petites années après le premier coup de poing de Guy Ritchie : Arnaques, crimes et botaniques (1998). Il s’inscrit dans un « triptyque » qui a pour thématique principale la pègre londonienne – au sein de laquelle se déroulent une multitude d’histoires rocambolesques de personnages hauts en couleurs – et dont le dernier opus est Rocknrolla (2008).
Continuer la lecture de SNATCH (ou TOUT POUR UNE CARAVANE ROSE !)