GET OUT (ou QUAND LE TEA-TIME DEVIENT EFFRAYANT)

Get Out, film à petit budget (environ 5 millions de $) pour une recette d’un peu plus de 250 millions $, a créé le buzz avec son intrigante bande-annonce. On y retrouve Daniel Kaluuya, qui jouait un révolté dans l’épisode 15 millions de mérites de Black Mirror (2011) et Allison Williams, qui incarnait la coloc un peu coincée d’Hannah (Lena Dunham) dans la série Girls (2012-2017).

« Tu es dans le gouffre de l’oubli. »

C’est l’heure de la présentation officielle à la belle-famille pour Chris. En couple depuis quelques mois avec la belle Rose, il appréhende un peu ce week-end bucolique, d’autant plus que sa chère et tendre a omis de préciser à ses parents qu’il était noir. Après un léger accrochage sur la route et un échange courtois avec la police, le jeune couple arrive à destination. Les beaux-parents s’avèrent être très accueillants et les deux domestiques de la maison (tiens donc noirs tous les deux) semblent être très absents, étranges, flippants.

« Tu leur as dit que j’étais black ? »

C’est sur ce pitch de départ que débute le premier film de Jordan Peele, qui s’avère être un film politique et incisif, ayant pour thématique principale : le racisme. Le réalisateur justifie le genre (horreur/comédie) en ces termes : « Les moments de pure horreur sont d’autant plus efficaces lorsque le spectateur peut aussi rire de temps en temps. Cela le déstabilise et quand on cherche ensuite à le terrifier, il réagit d’autant mieux aux effets horrifiques. ».  Get Out est une référence assumée à La nuit des morts-vivants de Georges A. Romero, premier film issu de la saga des zombies (1968, 1978, 1986, 2005, 2008, 2010), critiquant la société US, la surconsommation et le racisme sur fond de terreur.

« Une famille de blancs, des domestiques noirs, c’est tellement cliché ! »

Get Out est produit par Blumhouse Productions, qui est à l’origine financière de la série de films found footage (filmés comme de faux documentaires) Paranormal Activity (2009, 2010, 2011, 2012, 2014, et 2015), mais également de celle d’American Nightmare (2013, 2014 et 2016), dont la série devrait débarquer en 2018. Blumhouse Productions ne s’arrête pas qu’aux films à petits budgets et ils vont jusqu’à séduire des auteurs du genre tels que James Wan, Barry Levinson ou encore Rob Zombie. Ils signent également un certain Damien Chazelle (Whiplash, 2014), un certain M. Night Shyamalan pour Split (2016), dont la suite est déjà en cours de préparation et sera liée à Incassable (2000), sortie prévue pour 2019.

« Trouve-la ! Dis-moi quand tu l’auras trouvée ! »

Get Out est une très bonne surprise. Un film qui va te scotcher à ton fauteuil, une histoire qui pour une fois n’est pas téléphonée, des acteurs, qui valent sérieusement le détour, notamment Daniel Kaluuya (Kick Ass 2 de Jeff Wadlow 2013 et Sicario de Denis Villeneuve 2015) et Lil Rel Howery, qui apporte une petite soupape de décompression avec son humour décapant, mais aussi une bonne dose de stress supplémentaire grâce à son flair hors pair.

De Jordan Peele – Avec Daniel Kaluuya, Allison Williams, Catherine Keener  1h43 – Comédie, Horreur – 2017

Pour ne rien rater, suivez-nous sur notre page Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *